M

Mazur André

Équipe Nutrivasc
INRAE
Directeur de recherche

andre.mazur@inrae.fr

Meynial-Denis Dominique

Chargée de Mission
INRAE
Chargée de recherche

dominique.meynial-denis@inrae.fr

Micheau Pierre

Équipe Nutrivasc
INRAE
Ingénieur d'étude

pierre.micheau@inrae.fr

Morand Christine

Équipe Nutrivasc
INRAE
Directrice de recherche

christine.morand@inrae.fr

Mosoni Laurent

Équipe Improving
INRAE
Activités de recherche :
La résolution des problèmes liés au vieillissement reste un enjeu important de la recherche en nutrition humaine. Outre les pathologies caractéristiques du grand âge, on constate au cours du vieillissement une diminution des capacités d'adaptation de l'organisme. L'un des éléments qui explique ce phénomène est la réduction de la masse des protéines musculaires survenant à partir de la troisième décennie chez l’homme. Le muscle, crucial pour la locomotion, est aussi un site majeur d’oxydation des acides gras et du glucose, et il constitue également une réserve d’urgence d’acides aminés pour l’organisme. En cas de stress, c’est dans le muscle que l’organisme viendra puiser les acides aminés qui lui manquent. Au total, une perte de masse musculaire va réduire les capacités de l’organisme à restaurer un état de bonne santé, et risque d’accroître la morbidité et la mortalité des sujets en cas de pathologie grave. Il est donc important de maintenir sa masse musculaire.
Avec cet objectif, je travaille à une meilleure compréhension des besoins nutritionnels, en particulier protéiques, dans diverses situations physiologiques. Je m’oriente actuellement vers des recherches visant à une meilleure compréhension de la variabilité individuelle dans la réponse du métabolisme protéique aux apports protéiques. J’avais montré que la réponse de la synthèse protéique musculaire au repas diminuait avec l’âge. Quelle est la variabilité individuelle dans ce phénomène ?

laurent.mosoni@inrae.fr

Marlin Sébastien

Équipe ECREIN
UCA
Doctorant (3ème année)
Sujet : Nutrition et activité physique : impacts sur l’immunité dans la cancérogenèse mammaire

sebastien.marlin@doctorant.uca.fr